Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 00:00

Mythos-2011.jpg

 

 

On aime, on n'aime pas, mais jugeons du stratagème. Une lettre devenue graphème et emblème ou comment se débarrasser d'un mot, gagner de la place et du même geste, revisiter une identité graphique, à la mi-carême. Bohème quand même.

Qu'allons-nous piocher dans ce M ? Des poèmes ? Des tandems ? Des diadèmes ? Ou comme d'habitude, nous gens des champs, aurons-nous la flemme de nous transporter jusqu'à la ville qui pourtant est un poème ?

Soit l'un, soit l'autre. L'année dernière, K. m'avait offert Hindi Zhara, la crème. Cette année, si c'était à recommencer, je suggèrerai Bertrand Belin, La Maison Tellier, Ma nuit Bowie ou le Collectif Aïe AÏe Aïe. Ad valorem.

 

Bertrand Belin | Hypernuit | A Take Away Show from La Blogotheque on Vimeo.

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Vagabondages et repérages
commenter cet article
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 15:57

-dans-l-atelier--copie-1.jpg

 

Avec son blog fraîchement créé, l'atelier Velvet etc décide de se raconter. Tandis que le site illustre un univers, un savoir-faire, une ligne, le blog montre la démarche, le travail en amont, les inspirations et la mise en oeuvre de la création. Tout cela se fait avec calme et pudeur. Les froufrous n'étant pas le genre de la maison.

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Art and crafts
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 10:28

zilda-rennes-mail--Large-.JPG

Žilda - Mail François Mitterrand - Photo personnelle

 

jeremica-rennes-mail.JPG

Jeremica - Mail François Mitterrand - Photo personnelle

 

Mail François Mitterrand, Žilda a imaginé Palimpseste, invitant successivement des artistes de rue à occuper un cadre, dans une exposition éphémère. Palimpseste. Le mot est musclé. Il occupe avec force la place laissée libre par les écritures d'avant. Effacées et enfouies. Exit.  Restent les murs. Les murs de la ville. L'art sur les murs de la ville. L'art dehors, l'art inconforme, l'art populaire et prolo, pas bourgeois, l'art qui se donne au passant. Ici, on ne baisse pas la voix et on ne fait pas trois pas en avant trois pas en arrière sur un parquet ciré, l'air entendu. "Ici, écrit Žilda pas question de soupeser le valeur boursière des artistes, de commenter leurs cotes, de vanter une culture boumkeurisée, digérée par les musées, surprotégée, momifiée, desséchée, abandonnée aux spéculateurs professionnels du marché de l'art, vautrée dans un confort microcosmique. Ici, nous affirmons un cri politique, un lien direct avec nos contemporains, tous impliqués dans la nécessité d'envisager et de s'approprier nos espaces urbains. Nous sommes rennais, brestois, berlinois, parisiens, romains, turinois, chicagoens, mulhousiens... , nous aimons quand les murs parlent, quand ils racontent une histoire, une histoire qui s'écrit dans le temps et qui s'imprime dans la mémoire: 'Schéhérazades du street art', nous savons bien que les histoires protègent de l'ennui et de l'oubli ".

 

Žilda habite les murs à sa façon, sans ostentation, mais avec recherche et obstination. A Rennes, il est comme chez lui. L'homme qui chute, au détour d'un quai, accompagne nos trajets. Ailleurs, à Rome, son travail est sidérant, émouvant. Žilda est rare dans les gazettes. Pourtant, ces petits malins du dernier gratuit en date, Bikini, lui consacrent un article.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Art and crafts
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 08:41

 

  Andre-ruland-rennes-chaussures.jpg

Monsieur Ruland pose pour Kostar

 

Cher monsieur Ruland... Pour Kostar, il pose en costard. Un Harris Tweed, de belle facture, "possibly the loveliest Tweed in the World". Il a du être circonspect, souligner qu'il n'aime pas les photos, mais se plier avec amusement à l'exercice. L'homme aime bien baguenauder et prend la vie avec humour. Le photographe - Gildas Raffenel - lui a probablement donné quelques consignes, regardez à droite, un peu vers le haut, monsieur Ruland s'est exécuté de bonne grâce. C'est ainsi qu'il avait joué le jeu, en 2009, pour Calicot. Avec mon meilleur souvenir.

 


Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Vagabondages et repérages
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 17:54

30 mars 2011 parapluies

 

Mardi 30 mars 2011, à l'entrée de la salle de cours, parapluies à pois


Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Instantanés
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 18:48

depliant-stenope-studio-bigot.jpg

Dépliant Sténopé - Studio Bigot


 

A l'ère du numérique, voilà de l'incongru à l'état pur. Visez-moi ça : sténopé. Du grec, stenosis, rétrécissement d'un conduit. En anglais, pinhole. Trou d'aiguille. Chas. Un chas pour faire de la photo. Un trou dans une boite, noire comme une chambre, à l'intérieur de laquelle a été placée une surface sensible. C'est la camera oscura. On osbtrue. On désobstrue et on court vite comme un voleur d'image. On développe à l'ancienne, dans la salle de bain. En réalité, c'est beaucoup plus sophistiqué, c'est mathématique et scientifique, voire chimique. Quoi qu'il en soit, on obtient des clichés singuliers, des espaces qui semblent aspirés, étirés, légèrement anamorphosés, des perspectives revisitées et aléatoires. Le sténopien est souvent un gourmand, un obsessionnel, un intoxiqué de la photo, mais aussi un visionnaire et un libre penseur. Un rêveur qui voit plus loin - autrement - que le commun des mortels.

 

Au siècle d'avant, nous avons connu l'un de ceux-là. François Vogel était un invité très spécial. Tout semblait ordinaire, jusqu'à la fin de déjeuner. Il vous demandait alors l'autorisation de faire votre poubelle. C'était l'heure de l'autre dimension. François Vogel récupérait vos boites de conserve, se concentrait sur un petit bricolage précis, sortait ainsi équipé et chassait la scène idéale. Une plante grasse, un insecte, une noix, un paysage, l'eau sortant du robinet.


On s'enthousiasmait pour ses clichés, mais on se disait en silence, ça va lui passer. On s'égarait.

La déformation, la trituration de l'image, la manipulation du cliché... compulsif.  François Vogel continue ses exercices de style, il est devenu inventeur-chercheur en images. Le domestique "Cuisine" qui met en scène l'artiste. Nous sommes l'oeil contre le chas de l'aiguille et nous regardons. C'est insolite. Recommandons aussi ses autres travaux, notamment le joyeux spot pour HP, sur un air des Kinks, et le clip poétique et étrange pour Little Dragon.

 

 


 

 

 

> A Rennes, Chartres-de-Bretagne, Vern-sur-Seiche et Vitré, c'est la fête au sténopé, une grande manifestation tous azimuts, des expos et des animations qui se déroulent jusqu'au mois de juin. Le programme est ici.

 

> Blogs de sténopiens : Petite fabrique de l'image, Photo sans objectif


Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Vagabondages et repérages
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 09:31

boy-girl-dsat--Large-.jpg

Crédit photo S.Havouis pour Dsàt

 

 

A gauche, boy. A droite, girl. Boy and girl. L'artisan et la designer.

Dsàt. L'oeuvre. Des sièges à tomber. Comprenez Dsàt.

La preuve par 2 que faire ensemble a de réels avantages sur faire tout seul.

On ne va pas discourir à leur place. Leur place. Jeudi 24 mars, à 18h, Office du Tourisme de Rennes, Breizh Design. Comment on fait Dsàt à deux ? Comment Dsàt à deux arrive ? Comment Dsàt à deux est possible ? Dsàt implique quoi, d'être en duo ?

 

Dsàt. Du design hors sentiers battus et sol foulé, à découvrir en avant goût ici puis , à partir du 24 mars.


 

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Art and crafts
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 09:25

Plonk-et-replonk.jpg

© Plonk & Replonk Editeurs


 

Jour de manif pour l'avenir de l'école, probablement dans l'indifférence générale, parce qu'il fait si beau et que faut pas se plaindre, y a pirailleurs. ( Le pirailleurs, petit animal sournois qui autorise à relâcher sa vigilance et à baisser sa garde. )

 

Donc, en silence et contrits, nous pensons à Mademoiselle Bemolle et à sa classe d'hyperactifs. Ceux-là n'en ont peut-être pas conscience mais c'est ici qu'ils seront instruits pour la vie. Instruits. C'est-à-dire équipé d'un bagage dans lequel ils trouveront les moyens de comprendre le monde et de raisonner leur peur de l'inconnu. Parce qu'ils sauront. Tout de go ou s'ils ignorent, ils suivront les chemins de la connaissance. Oh, ça ne les protègera pas des bêtes et des méchants, mais plus nombreux ils seront, plus vite ils les chasseront.

 

Toutefois, être instruit, c'est démodé. Et Mademoiselle Bemolle a du souci à se faire pour ses petits. L'année prochaine, ils seront tant dans la classe qu'elle - si consciencieuse et si légendairement patiente - perdra quelquefois son sang-froid. En cachette, elle ira pleurer dans un coin, de rage et de dégoût, d'elle-même et de l'institution. Cela n'échappera pas aux enfants de la classe qui, en dépit de leur hyperactivité, n'en perdent pas une miette.


 

 

> "Les belles cartes postales" sont conçues à 1000 mètres d'altitude. Chez Plonk & Replonk, il y a de quoi se "décaler". Ces héveltiques doux dingues proposent un catalogue d'images niaises et truculentes à souhait.

 

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Je le dis... ça m'chiffonne !
commenter cet article
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 18:22

physalis-043.JPG

 

 

Physalis alkekengi. C'est sidérant comme la fragilité n'est pas là où nous la croyons. L'hiver n'a pourtant pas été tendre. La cage a résisté, jonchée sur le sol. La trame est intacte. Quand la lumière projette l'ombre, la physalis montre une batiste végétale qui fait illusion. Moralité : on ne doit pas juger le chien par sa pelure.


Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Instantanés
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 10:33

 

coralie-salaun-troubleuses-2011.jpg

 

 

Nous, le lendemain de la jidéelleèf (Journée de la Femme), avec A., on est allées regarder des photographies de femmes, réalisées par l'artiste  Coralie Salaün. C'était un hasard, pas mal trouvé. Dans un endroit à deux pas de chez nous, où je n'avais jamais mis les pieds, parce que ça me faisait penser à une plage dans les terres et à l'eau verte de l'étang au milieu des bois, où nous allions autrefois, l'été. Voilà, à deux pas de chez nous, entre la base nautique et l'accro-branches, ils ont construit un lieu d'art contemporain. Une prouesse. Il faut se réjouir lorsque des idées comme celle-là prennent forme et deviennent réalité. De l'art contemporain en face des tables de pique-nique et des pédalos, c'est de l'espoir en barres.

 

L'Aparté reçoit des artistes en résidence. Ils se nichent à l'étage de la maison en schiste rouge et font face au lac. L'hiver, l'endroit peut être absolument désert et inquiétant. Coralie Salaün a résidé là un mois. Un mois de rencontres avec des femmes qu'elle a approchées, écoutées, photographiées. Troubleuses. " Mon intention est de saisir ce trouble féminin et d'y mêler ma vie de photographe troublée ", dit Coralie Salaün. L'image et les mots se mêlent naturellement, délivrant au regard le secret de l'instant. Les femmes, lorsqu'elles parlent, se délivrent, disent avec force et puissance, ont le sens de la phrase, ont la phrase qui a un sens. Coralie Salaün expose un travail intelligent, au sens d'intelligible et de perçant. 

 

Aparte-Montfort.jpg

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Art and crafts
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 09:54

8 mars Journée internationale des femmes (Large)

 

 

A Rennes, la femme est placide. Elle réfléchit en regardant le ciel. L'air contemplatif. Ainsi espère-t-elle poursuivre la révolution entamée par sa mère. Pour preuve, elle a un agenda de ministre, qui va au-delà du 8 mars. Une vraie pasionaria qui ne ménage pas sa peine.  Elle va de conférence en conférence, elle veut comprendre, elle veut apprendre. Apprendre comment exiger. Et quoi exiger. Oui, quoi ? semble se demander la dame de l'affiche.

 

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Je le dis... ça m'chiffonne !
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 10:08

 

La Pipe Magique de M. Hulot from Nicolas Cébile on Vimeo

 

 

 

6 enfants, 1 illustrateur, 1 cinéphile, 24 secondes, 1 film,

ça s'est passé en coulisses, pendant Travelling.

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Illustres Illustrateurs
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 12:58

Mabona-Origami.jpg

 

Peaceful Koi, origami de Sipho Mabona.

 

Au hasard d'un travail d'investigation sur l'origami,

auquel je ne connais goutte mais dont la poésie est souvent saisissante.

 

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Art and crafts
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 10:20

Casquettes-Velvet-etc-Credit-Atelier-Velvet-etc-Rennes.jpg

 

 

On ne présente plus la casquette Velvet etc. Dans la boutique Endo d'antan, elle déliait les langues, favorisait la conversation, réveillait des souvenirs, appelait des références, entrainait dans d'amusantes séances d'essayage. La couturière de l'atelier Velvet etc et la comédienne d'Ecoutez Voir se sont croisées. Florence a eu immédiatement envie de porter le célèbre couvre-chef de l'atelier, de s'en affubler sur scène comme un signe d'appartenance au spectacle. Une collaboration entre deux mondes, deux talents, deux savoir-faire, via un galurin. Un main-dans-la-main comme nous affectionnons. 

 


 

 

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Art and crafts
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 14:41

1.jpg

 

 

" Qui est Georges ? Un petit-petit-petit magazine, haut comme 2 pommes 1/2, sur un beau papier recyclé (Cyclus, un must), discret comme un cahier d'écolier et épanoui comme un gone de Lyon.  Sa vie, aux dires de ses géniteurs, serait "bien classique". Hum, hum. Dans son langage, 1 se dit "moustache", pour être précis, ne se dit pas, mais se dessine. Un petit bonhomme l'air de rien, qui dit peu mais qui dit bien et qui en a dans la caboche. "   lire la suite>>>

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Illustres Illustrateurs
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 10:56

14-fevrier-2011-001.JPG

 

Blue Demon - Photographie de Louise Grobet - Affiche Travelling Mexico

 

 

Une artiste originale, inspirée par la sculpture et par l'art muraliste mexicain, mais aussi par un célèbre luchador, El Santo. Pendant 20 ans, Louise Grobet a photographié les héros de la Lucha Libre, lutteurs masqués, emblèmes de la culture populaire mexicaine. Un drôle de passe-temps pour une dame née en 1940. Les matchs de luchadores ont coutume de rassembler toutes les générations, des enfants aux grands-mères. L'affiche de Travelling montre un Blue Demon râblé, posant pour la postérité. Blue Demon, malabar légendaire (1922-2000) doté d'un palmarès impressionnant, avec un dernier combat remporté à l'âge de 67 ans.


 

> Travelling Mexico - 22 fév./1er mars


> Travelling Junior parrainé par Olivier Adam - Focus sur le cinéma burlesque, avec Pierre Etaix - Dédicace de David Merveille à la Courte Echelle, le 26/02 à 15h


> Journée Lucha Libre au Liberté [ entrée libre ] - Vendredi 25 février – Liberté // L’Etage – Projections, rencontres, conférences de 15h00 à 00h30


>  Ciné-concert Bikini Machine - Desperado de Roberto Rodriguez - Mercredi 23 février – 20h30 – Diapason / Université Rennes 1-  Séance unique / séance spéciale, entrée unique à 5 euros.

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Vagabondages et repérages
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 19:15

Marque-Bretagne-Points-de-vue-032--Large-.JPG

Sur Good Morning, dans la rubrique Asticotage,

un billet post-lancement de Marque Bretagne >>>

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Good Morning
commenter cet article
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 09:12

28-janvier-2011-008.JPG

 

 

 

Qui est Darnish ? Un méticuleux. Sans doute. Un collectionneur. Aussi. Un tranquille. Sûrement. Un poète. Evidemment. Un  discret. Certainement. Ou rien de tout cela, mais c'est sans importance.

 

Une fois est coutume, l'Antre-Temps renferme des oeuvres troublantes. Subjectivement troublantes. Difficile de préciser ce qui saisit réellement. Je m'attendais à tout, je ne m'attendais à rien, comme chaque fois que je franchis ce seuil. Il faut s'y rendre dans une disponibilité d'esprit totale, être vierge de tous préjugés. Aux palpitants sensibles, la promesse de belles sarabandes.

 

Ce fut le cas mardi dernier. Les oeuvres de Darnish ont fait effet, s'imprégnant d'un coup. Peut-être la construction. L'histoire qui va avec. L'histoire accolée. Les bribes. Morceaux ajustés. La formation d'un édifice léger. Les choses que l'on voit d'emblée et celles qu'il faut trouver. Celles qui échappent. L'oeuvre qui ne s'impose pas, l'oeuvre sans ostentationn sans suffisance.  Juste pour la poésie.

 

> L'Antre-Temps, Des collages Eminents - Jusqu'au 5 mars - 45 rue de la Parcheminerie, Rennes

 

28-janvier-2011-002.JPG

28-janvier-2011-003.JPG

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Art and crafts
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 12:41

Pour ceux dont l'année commence aujourd'hui, un calendrier à détricoter qui a déjà fait du chemin sur la Toile mais dont on ne se lasse pas. En prime, une musique guillerette sur laquelle je nous vois déjà sautillant. Et hop. 

 

 

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Vagabondages et repérages
commenter cet article
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 09:54

voeux-ecoutez-voir-andree-prigent.jpg

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Illustres Illustrateurs
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 12:01

28-janvier-2011-009--Large-.JPG

 

Exercices de styles autour du livre à l'Ecole des Beaux-Arts. Passionnant.

 

L'endroit est feutré, scénographié, maitrisé. Le visiteur plonge dans un pieux silence, où seuls se distinguent les fffffff des pages que l'on tourne. Car la page, lorsque la main de l'homme la tourne, fait fffffff. Feuilleter. Des livres ? Des livres qui ont l'air d'objets ? Des livres-objets ? Des livres. Dans l'accouplement du livre et de l'objet, le livre gagne tant en intensité qu'il devient plus livre que jamais tandis que l'objet, devant lui, s'efface. C'est cela que j'ai saisi.


La surprise  de cette expo, c'est aussi un catalogue que l'on compose à notre gré, des couvertures que nous picorons pour les assembler ensuite et garder la trace de notre visite.

 

> Les Etats du Livre, Ecole des Beaux-Arts de Rennes - Jusqu'au 18 février 2011

 

28-janvier-2011-012--Large-.JPG

28-janvier-2011-014--Large-.JPG

28-janvier-2011-015--Large-.JPG

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Art and crafts
commenter cet article
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 08:53

atelier-beau-travail-voeux-2011.jpg

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Art and crafts
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 16:37

 

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Illustres Illustrateurs
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 19:34
Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Illustres Illustrateurs
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 11:55

soldes-velvet-etc-rennes.jpg

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Art and crafts
commenter cet article

L'édito d'Endo

Jusqu'en 2009, Endo a été une marque polonaise de vêtements pour enfants, une boutique en centre-ville de Rennes, une boutique en ligne avec un .com, une expérience de "commerce autrement", un lieu de diffusion et de soutien à la création artisanale locale, un espace d'expositions, un faiseur de petits événements et de grandes rencontres.

 

Tout ça à la fois, qui se raconte depuis septembre 2005 sur ce blog.  

 

Même pas mort, ce blog continue à regarder autour de soi le beau, l'insolite, le poétique, l'énervant, voire plus.


           Christèle Fournier

           endo.fr@free.fr

 

 

 

 

  J'ai rebondi là... 

goodmorning-logo-nov2011

Tout Frais...

  • 10 ans, c'est vieux pour un blog
    1045 posts. 1046 avec celui-ci. Le 1er billet - en 2005 - commençait par "Le beau est la forme de l'amour". C'était la devise d'Endo, empruntée au poète Norwid. Le début d'une simple histoire de boutique rue Vasselot à Rennes puis rue Poullain-Duparc,...
  • L'Hospitalité Pasteur
    En 1886, lorsque Le Bastard passa commande d'une faculté, Martenot demanda aux professeurs de préciser leurs besoins. Les professeurs avertirent : " L'auteur de cet avant-projet ne devra pas perdre de vue qu'une faculté des sciences est un atelier des...
  • Petit Potam, Christine Chagnoux - 1967
    Petit Potam, Christine Chagnoux - 1967 Chine de dernière minute avant la fermeture du vide-grenier. La fleur au bec, Petit Potam me tend les pognes. Copyright by Dargaud 1967, imprimé en Finlande par Sanomaprint Helsinki 1970, je décèle la trouvaille...
  • Avenue Robert Buron ou la métamorphose du regard
    Avenue Robert Buron, temps de chien et mémoire d'éléphant. Dans les années 80, on a rôdé par ici. En toutes saisons, à toute heure, sur tous les tons, sous tous les cieux, le jour à peine levé, la nuit qui tombe, la lumière de juin. D'un pas brouillon,...
  • 14 & 15 juin 2014 - 6ème Petit Bazar du Canal
    Au 18 canal Saint-Martin, empruntez le passage cocher. Entrez dans la cour. Au fond, la maison en briques rouges a été construite en 1903 par l'entrepreneur Jean-Marie Huchet pour monsieur Solleux, l'immeuble derrière vous l'a été en 1906 par l'entrepreneur...
  • La vie en ville - Palissade à Saint-Michel
    Place Saint-Michel. La palissade est en mouvement perpétuel. Avec des hauts et des bas. Parfois éteinte, comme délaissée. Souvent lumineuse, comme occupée. Cet espace public évoque les oeuvres de Raymond Hains et des Nouveaux Réalistes. Un pan s'abandonne...
  • La vie en ville - Motifs
    MOTIF n.m est le masculin substantivé (1370-1372) de l'ancien adjectif motif, motive (1314) lui-même emprunté au latin motivus "relatif au mouvement", de movere -> mouvoir "remuer, bouger, se déplacer", également employé au sens moral d'"exciter, émouvoir"....
  • Leggera 2014
    © Good morning
  • "J'ai fait une plantaison de sapin", rue de Nemours, 08.12.2013
    Après la plantaison, vint la fenaison... Hommage à ceux qui se jouent des mots comme de leur première culotte, ils folâtrent sans retenue dans la nomenclature. Compliment à ceux qui laissent leurs oreilles s'égarer et entendre, ils moissonnent de purs...
  • Rennes - Un marché de Noël, s'il vous plait
    Il nous plait, il nous plait. Mais on a nos préférés, c'est notre côté bégueule. Le meilleur du cru 2013 sélectionné par nos soins serait un modèle emberfilicoté, un modèle solidaire et un modèle réversible. Inventaire. Samedi 30 novembre et dimanche...