Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 10:25

2012-10-19.jpg

 

 

L'atmosphère du Palais de Parlement vous ferait presque oublier que vous êtes là pour les 0,5 mm de la pointe du Pilot. Vous vous attendiez à des ors et vous tournez autour d'une cour intérieure vert moussue. Dans un silence monacal. Momentanément interrompu par la chute d'un corps qui perd connaissance. Sinon, rien. Vous avancez à pas feutrés,vous évitez de faire résonner votre marche, vous essayez de vous faire discrète.

 

Heureusement aujourd'hui, il fait beau, vraiment beau. La lumière s'empare du dessin et accapare l'esprit. Ça vous soulage. Vous alternez les allers et les retours, de loin, de près, l'oeuvre est à géométrie variable, à ressenti variable. Vous trouvez ça stupéfiant et parfois moins, juste compulsif. Vous faites des calculs. 0,5 mm pour couvrir 8 m². Soit 8000 mm². Soit 16 000 coups de pointe. Vous imaginez Elsa Quintin et Antoine Martinet, absorbés, dominés par la tâche, habités. Comment faire autrement.

 

Quand vous sortez, le gardien tente de comprendre ce que l'homme en fauteuil fait ici, quel juge l'a convoqué, l'homme ne sait pas, il a été convoqué c'est tout.

 

031

 

 

009

 

027.JPG

Repost 0
Published by Christele Fournier - dans Vagabondages et repérages
commenter cet article
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 11:48

albertetverzone_rennes--2-.JPG

 

albertetverzone_rennes--4-.JPG

 

Les femmes et les hommes se campent crânement face au photographe, sans appréhension. Dans une confiance absolue, ils se donnent. Il en résulte parfois une situation troublante. Le regard d'une jolie fille ou celui d'un mauvais garçon qui se plante en vous, comme s'il vous était tout à fait destiné.

 

Les italiens Albert et Verzone photographient pour documenter. L'absence d'intention émotionnelle procure à l'oeuvre son épaisseur artistique. Les estivants en maillot de bain sur les pages d'Europe ont l'air suranné. Le noir et blanc sublime les corps qui assument. A Moscou, les passants ont posé devant les murs de la ville. Pour eux, la couleur. L'époque, le contemporain absolument.

 

Pourquoi ces expos à ciel ouvert sont-elles mises à distance du flux de la place ? Ne devraient-elles pas surgir en son coeur, forcer à la confrontation, s'immiscer dans notre chemin, s'imposer à nous ? Occuper le terrain pour occuper la mémoire. Est-ce qu'on n'aimerait pas cela ? Devoir ondoyer entre les images, s'y noyer et les laisser se graver en nous. La prochaine fois ? Chiche.

 

 

 

albertetverzone_rennes--1-.JPG

 

 

albertetverzone_rennes--6-.JPG

 

 

 

albertetverzone_rennes--7-.JPG

 

 

Repost 0
Published by Christele Fournier - dans Vagabondages et repérages
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 15:54

Sur un blog, une absence prolongée se traduit toujours par une invasion de bannières publicitaires. C'est comme si, pendant vos vacances, Super U et Apple avait déployé des 4x3 sur la façade de votre maison. Sensation bizarre qui fait naître chez nous une vague misanthropie. Heureusement, sur le net, la publication d'un nouvel article éradique les invasives. Il suffit d'avoir l'inspiration. Dans ce domaine, l'été passé est une source généreuse. Il livre son lot de choses mêlées et mémorables.

 

juillet2012_etangsart-093.JPG

 

Etangs d'art | L'oeil du cyclone, de l'argentin Pedro Marzorati, émergeant au coeur de l'étang de la Marette, un endroit tellement paisible qu'on est tenté de garder l'adresse secrète. Comme un coin à champignons.

 

pontdurock_2012-005.JPG

 

Pont du Rock | Sallie Ford and the Sound Outside, de Portland. Quand j'irai à San Francisco, je ferai un crochet par l'Oregon. J'achèterai un tee-shirt Little Lark chez Christy.

 

ingomaurer_lucellino_1992.jpg

 

Mudac | On avait le monde au bout des doigts et on ne s'en privait pas. La Lucellino a surgi comme dans un rêve. Plumes d'oie, verre et laiton, une petite beauté simplissime signée Ingo Maurer.

 

355.JPG

 

Lingotto | Une rampe hélicoïdale, ce n'est transcendant que si Steve Mc Queen vous embarque dans sa Ford Mustang. Pourtant le charme a opéré. Mettant entre parenthèses le manque de moralité des Agnelli. Une seconde.

 

 

haoshi-swallows.png

 

Maison&Objet | Une autre histoire d'ailes avec une hirondelle émouvante à souhait, faisant le tour du cadran. Par Hao Shi Design (Taïwan).

 

 

Repost 0
Published by Christele Fournier - dans Vagabondages et repérages
commenter cet article
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 09:15

L'Art dans les Chapelles

 

Artdansleschapelles_ete2012-042.JPG

Wilson Trouvé - Chapelle Notre-Dame-de-Joie, Saint-Thuriau

 

Artdansleschapelles_ete2012-033.JPG

Baptiste Roux - Chapelle Saint-Jean, Le Sourn

 

Artdansleschapelles_ete2012-068.JPG

Renée Lévi - Chapelle Sainte-Noyale, Noyal-Pontivy

 

 

 

Repost 0
Published by Christele Fournier - dans Vagabondages et repérages
commenter cet article
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 08:33

 

 

 

Diplômes LISAA Rennes | Tendances 2012.

 

2012-07-05.jpg

Géométrie tendance polygone.


2012-07-051.jpg

Naturel tendance fagus sylvatica.

 

2012-07-053.jpg

 

Subsistance tendance alimentaire.

 

2012-07-052.jpg

 

Fibres tendance végétale/animale. 

 

 

Repost 0
Published by Christele Fournier - dans Vagabondages et repérages
commenter cet article
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 19:23

041-copie-1.JPG

 

... ou du lien subtil unissant une insolite assise à une vieille doc.  

 

Exposition ouverte du 02 au 12 juillet | 10h/17h | 13 rue Poullain Duparc, Rennes (sauf le dimanche).

Repost 0
Published by Christele Fournier - dans Art and crafts
commenter cet article
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 07:41

Petit-Bazar-du-Canal-2012--36-.JPG

 

Chez Annabel Darmony, un travail de broderie en cours... Monde insondable....

 

Petit-Bazar-du-Canal-2012--25-.JPG

 

Chez Clémentine Manuel, la courbure d'une bague figeant les bulles du bain

qui ont inspiré son travail bijoutier...

 

Petit-Bazar-du-Canal-2012--7-.JPG

 

Chez Les Idées de Berthe, l'envol de guirlandes moléculaires

frôlant les horloges de Constance Villeroy...

 

Petit-Bazar-du-Canal-2012--67-.JPG

 

Chez Servane Joucla, l'ascension d'un couvre-chef pour l'été commencé hier...

Toujours irrésistible...

 

Petit Bazar du Canal 2012 (82)

 

Chez Lilou Swann, l'harmonieuse combinaison des motifs et des couleurs

comme touche personnelle et définitive...

 

Petit Bazar du Canal 2012 (16)

Chez François Echappé, la blancheur de la céramique sensible comme d'une feuille de papier...

 

Petit Bazar du Canal 2012 (60)

 

Chez Carole Geinguené, le chat qui veille jalousement sur une Poupée Paulette...

 

Petit-Bazar-du-Canal-2012--49-.JPG

Chez Alexis Ferron, un bijou vitrail s'apprêtant à sublimer

le visage d'une illustratrice en voyage à Rennes...

 

Petit-Bazar-du-Canal-2012--9-.JPG

 

Chez Ma Petite Savonnerie, la poésie du savon dans un écrin de divines odeurs...

Repost 0
Published by Christele Fournier - dans Art and crafts
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 15:46

petitbazarducanal2012.jpg

 

Chaque année, depuis 4 ans, dans la cour du 18 Canal St Martin, les talents s'y déploient sans arrogance, avec la modestie propre à ceux qui possèdent le geste. Ce moment m'est cher, car il bouillonne d'intelligence et d'humanité. J'aime son souffle, sa respiration, son air. Un air de Petit Bazar qui fait du bien...!

 

> Petit Bazar du Canal, samedi 16 et dimanche 17 juin - 18 canal Saint Martin, Rennes.

Repost 0
Published by Christele Fournier
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 08:53

 

cyrk.gif

Couverture Jan Mlodozeniec


 

La maison d'édition polonaise Dwie Syostry est de celles que j'ai à l'oeil depuis une foule d'années. Ses publications ont une tonalité énergique, son catalogue explore des espaces réjouissants. D.E.S.I.G.N devrait me parvenir bientôt par voie postale. Si je m'écoutais, j'ajouterais à mon panier l'album Cyrk, recueil d'affiches polonaises sur le cirque. Les affiches polonaises sont, selon moi, le modèle du genre. Ni policées, ni académiques, j'aime leur coté âpre, sauvage, mastoc. Une leçon magistrale à laquelle je réfère souvent. Ma vision de la discipline en est à jamais déformée/formée, tout dépend de l'angle de vue.

 

Délicat de définir un style. L'affiche polonaise sort des rails. Sauvée du conformisme grâce à toute absence de pression commerciale, elle est restée sur le terrain de l'imaginaire, de l'émotion, de l'histoire, du dessin et de l'art.


Dès le 19ème siècle, l'affiche est un art à part entière. Dans les écoles d'art, à Cracovie, à Lwow, elle est reconnue et d'une certaine manière institutionnalisée. Les affichistes polonais connaissent un succès international pendant l'entre-deux-guerres. Puis, bizarrement, ils continuent d'occuper une place de choix après la Seconde Guerre Mondiale. La domination soviétique les protègent d'impératifs économique, publicitaires tout en garantissant la liberté de création et d'imagination. La propagande a besoin d'une imagerie collective et publique louant la beauté du socialisme. Ceux qui résistent et désapprouvent le font dans les caves. A Cracovie, la vie artistique underground est alors incroyablement féconde. En marge. Réflexe naturel, les contraintes et les freins libèrent la créativité et incitent à la transgression. On va plus loin, on pousse les murs. L'affiche, au lieu de vaciller, prend de l'épaisseur.

 

Aujourd'hui, on continue d'étudier l'affiche aux Beaux-Arts, on continue de peindre, de dessiner, de crayonner, de fabriquer des petites affiches puissantes, personnelles, indépendantes. Hors des règles du marché. Ceci explique cela, affirme Krzysztof Dydo, fondateur de la Galerie de l'Affiche de Cracovie.

 

 

10521049_2_x.jpg

Maciej Urbaniec

 

bear.jpg

Waldemar Swierzy


tumbl.jpg

Jan Mlodozeniech

 

contortionist.jpg

Jerzy Czerniawski

 

 

 

Repost 0
Published by Christele Fournier - dans Illustres Illustrateurs
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 17:52

9482SS85_639_1.jpg 

... les dessins ressemblent à du Endo... mais ce n'est pas du Endo.

 

Nathalie Gilles pour Agnès b., ça vous asticote les souvenirs. Sans nostalgie - le prix à payer est encombrant - mais avec un simple contentement.

 

Les ressemblances feront momentanément oublier les différences : lieu de fabrication (Endo, c'était du 100% local, Agnès b. du 50%), prix, gamme, notoriété. Passons.

 

Sérigraphie, monstres sympas, coupes simples, coton de qualité, voilà pour les traits communs. Ceux qui ont connu la marque savent de quoi il retourne. Le monstre rigolo faisait partie de la famille. Il avait toute notre affection : inconditionnelle. Son grain de sel était un régal. Son intelligence et son humour nous clouaient le bec.

 

Je repense avec gaieté aux écoliers rennais arborant leur tee-shirt Endo faisant portrait d'un vieux directeur d'école usé ou d'un prof de sport malabar et courtaud. Endo avait ce supplément d'âme qui fait défaut à la collection Agnès b. Les mots y ajoutaient du brio. Endo, con brio.

 

 

 6064SS86_850_1.jpg

Repost 0
Published by Christele Fournier - dans Vagabondages et repérages
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 16:30
le-triangle-cite-de-la-danse.jpg

petitmusee_0.gif

 

Monsieur, selon vous, quelle est la couleur de la danse ? La danse... ? Rose ! 

Monsieur a raison,  la danse est rose. A Rennes notamment.

Entrechat singulier.

 

Rose.
Trémière, layette, bonbon, écarlate, pourpre, dragée, fluo, thé, saumon, poudré, tendre, vif, sauvage ?

Tutu, lait-fraise, cuisse de nymphe émue, pelure d'oignon ?

Vie ?

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Christele Fournier - dans Vagabondages et repérages
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 12:57

aasile-manifeste

in AASILE, 0.1 PARA-  //  Lisaa Rennes

 

Qui se procure un fanzine, admet la fantaisie comme postulat de départ. Ainsi que la possibilité de la déconcertation et de la confusion. Avant, tu ne sais pas ce qui t'attend, tu n'en sais fichtrement rien, mais tu acceptes. L'extravagance, les méandres de l'idée, l'action politique, la conscience nue, le transport frénétique, l'émotion.

 

Et le dessin.

 

Et les mots. Qui me sont parvenus la veille du jour où le livre a subi une attaque rénégate.

 

Dimanche 1er avril, afin de boucler le bec à ceux qui négligent l'importance et la portée de telles décisions, la Direction AASILE et ses accolytes auraient dû les déclamer, ces mots, sur les marches de l'Assemblée Nationale, brandir leur drapeau et dresser sur le pont de la Concorde des barricades de bouquins. Nous les aurions suivis, les graphistes, les photographes, les écrivains, les dessinateurs.

 

"Moi, AASILE, actuellement désabusé mais en colère j'invite les graphistes qui se trouvent aux portes du maquis ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j'invite les photographes, les écrivains, les dessinateurs qui se trouvent aux portes du maquis ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi. Quoi qu'il arrive, le livre ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas".

 

> AASILE, fanzine d'expression visuelle - LISAA Rennes - Disponible chez Alphagraph, Blind Spot, O'Rétroviseur.

Repost 0
Published by Christele Fournier - dans Je le dis... ça m'chiffonne !
commenter cet article
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 09:50

mythos2012_rennes_chfournier.jpg

 

 

Mythos, mythe.

Mythe, légende.

Légende, histoire.

Histoire, passé.

Passé, racines.

Racines, famille.

Famille, Mariage.

Mariage, naissance.

Naissance, reproduction.

Reproduction, spermatozoïdes.

 

La génèse d'une idée selon Mythos ? Ou juste de la typo ? Mais on rêve quand ?

Pas avant.

Repost 0
Published by Christele Fournier
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 08:56

cauchemar-de-femme_samu-social_2012.jpg

http://www.cauchemardefemme.fr

 

Rennes,un matin d' hiver. Il avait neigé. La fille était assise par terre, adossée au mur du Centre Commercial Colombia. Elle portait une parka verte. Elle avait les cheveux longs. Peut-être qu'à elle, il était arrivé la même chose. Peut-être que des sales types l'avaient bousculée. Peut-être qu'elle avait eu très peur et qu'elle avait couru. Le 115 avait promis de passer la voir. J'espère qu'ils l'ont fait et que ça va mieux pour elle.

 

A Paris, le seul centre d'hébergement d'urgence du Samu Social dédié aux femmes est menacé de fermeture. Frédéric Schoendorffer (le fils de Pierre Schoendorffer) a réalisé un court-métrage Cauchemar de Femme qui a valeur de vidéo-pétition. C'est en la partageant sur facebook ou twitter pendant le compte à rebours avant la fin du film que notre signature est enregistrée. Ce qui est dit est dit. Pour le reste, l'art et la manière, ici, quelle importance ?... On signe, c'est tout.

 

Repost 0
Published by Christele Fournier - dans Je le dis... ça m'chiffonne !
commenter cet article
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 10:06

Une guérilla urbaine, ça ne mange pas de pain. Rien à voir avec une révolution ou un grand soir, c'est juste un acte d'appropriation de l'espace publi.

 

Bien que modeste et dérisoire, une guérilla urbaine délivre néanmoins un message, une sensation, une émotion, une colère. Elle frôle la performance artistique, mais garde vocation à occuper les lieux dérobés au peuple et au citoyen.

 

Je suis depuis longtemps attentive aux guérillas gardening et leurs seed bombs (bombes de graines) dont j'ai parfois étudié le modus operandi. J'aime assez le Park(ing) Day, les salons improvisés et le gazon à la place du béton. Je viens de découvrir I wish this was, initié par Candi Chang en 2010 à la Nouvelle Orléans. Des étiquettes à coller pour suggérer qu'un immeuble de bureaux désertés devienne un immeuble de logements sociaux. Ou encore... :

 

 

Champ-de-Mars-Rennes-26-janvier-2009-Affichage-courrier-sta.jpg

 

uneblague.jpg

 

 

jacobins.jpg

Repost 0
Published by Christele Fournier - dans Je le dis... ça m'chiffonne !
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 18:18

033.JPG

 

 

C'est encore une histoire d'éléphant. A - 2°C, ressenti - 7°C. J'avais passé l'après-midi au Blockhaus DY10. Dans un bureau. Un bureau au coeur d'un Blockhaus où il faisait bon travailler sous le néon. Dehors, la lumière exacerbait l'île de Nantes. C'était surprenant. Dans la galerie des Machines, le grand éléphant subissait une révision. Il rendait tripes et boyaux, mais c'était beau. J'ai fait un tour.

 

012.JPG

032.JPG

050.JPG

041.JPG

046.JPG

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Vagabondages et repérages
commenter cet article
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 19:18

TravellingJUNIOR_300dpi.jpgTravelling Junior 2012 - Affiche Eric Jacob

 

Tu prends un éléphant.

Tu lui demandes de faire le grand écart.

Tu places autour de lui quelques motifs floraux et des arasbesques symétriques.

Tu ajoutes des couleurs chaudes.

Tu signes.

Tu viens de faire de l'art nouveau.

Victor adore.

 

 


Repost 0
Published by Christele Fournier Endo
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 19:17

352.JPG

 

 

Raccourci du jour. Simpliste.

 

D'abord, cette pochette sérigraphiée dénichée par une étudiante, signée Amanda Mocci.

Ensuite, le grand comptage des oiseaux du jardin prévu ce week-end. Méthode : pendant une heure, observer, identifier, compter, noter, transmettre. Une activité dominicale de proximité, écologique et paisible.

 

 

 

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Illustres Illustrateurs
commenter cet article
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 12:47

 

 

 

Le ciel n'est bleu que par convention, mais rouge en réalité.

                                                                         Alberto Giacometti

 

 

pantone-rouge-fiesta.jpg

 

Bonne année !

 

 

 

Nota bene : La couleur Pantone de l'année 2012 est Tangerine Tango, un orange avec beaucoup de "profondeur", une couleur "sophistiquée, dramatique et séduisante". Le rouge Fiesta n'a jamais eu cet honneur. Trop...trop ? Tant mieux.

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Je le dis... ça m'chiffonne !
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 15:18

2011-11-31.jpg

Rose poudré... Nuance secrète et précieuse pour ce luminaire confié par Karine Zapico aux Simones. L'objet est poète. Céleste, il flotte dans les airs et sa rondeur est reposante.

 

Rue Vasselot, Karine Zapico fut pionnière. Elle y installa la magasin Zinzin, un landau rétro rose sur le trottoir. Endo et Zinzin ont voisiné courtement, suffisamment assez pour l'amitié à venir. En 2005, Zinzin n'y tint plus et Zinzin jeta l'éponge. Plus tard, dans un rayon de quelques mètres à la ronde, d'autres l'imitèrent. Mais ça, c'est un autre roman.

 

Depuis, Karine a renoué avec ses premières amours : le design qu'elle a étudié à Olivier de Serres et à l'école Boulle. Elle vient de lancer une collection de luminaires en papier mâché. Avec finesse, elle adapte la technique à un design sobre et élégant. Effets de matière sans sophistication, formes naturelles, ces luminaires occcupent l'espace avec grâce...


 

> Karine Zapico, luminaires fabriqués à la main : http://karinezapico.bigcartel.com/

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Art and crafts
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 09:37

2011-11-302.jpg

 

Lorsqu'un créateur s'éloigne du domaine dans lequel il excelle, c'est évidemment un exercice de style grisant et risqué à la fois. Mais prendre le temps de chercher et d'essayer est une force. L'expérimentation est partie intégrante de la création. Et ce que l'on tente ici pourra nourrir et amender ce qu'on fait .

 

Dans l'atelier Velvet etc., on entend souvent : " Et vous ne faites pas pour les adultes ? " . Non, disait Servane. Non parce qu'elle se consacrait aux habits pour enfants et qu'en la matière, elle considérait devoir s'y dédier entièrement afin que Velvet etc. réponde à ses exigences, à ses aspirations, à son dessein. Ne pas se disperser, approfondir ce qu'on a entrepris, aller jusqu'au bout. Sans doute faut-il ressentir intimement une sorte de plénitude, la satisfaction du travail accompli avant de s'autoriser à explorer ailleurs.

 

Présentée en ce moment chez Supplément d'âme, la cape pour femme Velvet etc. fait selon moi la preuve que le temps est un élément absolument nécessaire au processus de création. Le temps, le talent, le savoir-faire et le travail. Voici une cape qui semble être passée par des heures de réflexion, une cape où chaque couture semble avoir été regardée sous ses angles les plus secrets, voici un tissu (un velours de laine) qui ne peut avoir été choisi au hasard, voici une coupe qui a été forcément dessinée, voici un fermoir qui n'est pas n'importe quel fermoir... Voici une cape made in France, canal St Martin, Rennes...


 

> Jusqu'au 3 décembre, chez Supplément d'âme, 12 rue Victor Hugo, 35000 Rennes.

 

 

 

2011-11-30.jpg

2011-11-301.jpg

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Art and crafts
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 10:09

001.JPG

 

Plaquette concoctée par l'Atelier du Bourg

 

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Vagabondages et repérages
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 15:19

velvetetc-capes-supplementdame.jpg

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Art and crafts
commenter cet article
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 17:56

RU-champdemars-rennes-nov2011-022.JPG

RU-champdemars-rennes-nov2011-027.JPG

 

 

On payait en francs. On se pointait là sans ticket. Les prévoyants consentaient à nous en vendre et les plus argentés d'entre nous, grands seigneurs, leur laissaient la monnaie. Le jeudi, c'était couscous. Le reste du temps, on mangeait vite. Ce n'est pas que l'on pleurniche, mais ce RU en lambeaux a abrité nos désirs de révolte, quelques-unes de nos utopies, notre légèreté et nos irrévérences. Aussi, sa disparition gratte-t-elle un peu.

 

 

RU-champdemars-rennes-nov2011 001

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Instantanés
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 15:38

17bisruedelachalotais-rennes-8nov2011-chrfournier.jpg

Repost 0
Published by Christele Fournier Endo - dans Instantanés
commenter cet article

L'édito d'Endo

Jusqu'en 2009, Endo a été une marque polonaise de vêtements pour enfants, une boutique en centre-ville de Rennes, une boutique en ligne avec un .com, une expérience de "commerce autrement", un lieu de diffusion et de soutien à la création artisanale locale, un espace d'expositions, un faiseur de petits événements et de grandes rencontres.

 

Tout ça à la fois, qui se raconte depuis septembre 2005 sur ce blog.  

 

Même pas mort, ce blog continue à regarder autour de soi le beau, l'insolite, le poétique, l'énervant, voire plus.


           Christèle Fournier

           endo.fr@free.fr

 

 

 

 

  J'ai rebondi là... 

goodmorning-logo-nov2011

Tout Frais...

  • 10 ans, c'est vieux pour un blog
    1045 posts. 1046 avec celui-ci. Le 1er billet - en 2005 - commençait par "Le beau est la forme de l'amour". C'était la devise d'Endo, empruntée au poète Norwid. Le début d'une simple histoire de boutique rue Vasselot à Rennes puis rue Poullain-Duparc,...
  • L'Hospitalité Pasteur
    En 1886, lorsque Le Bastard passa commande d'une faculté, Martenot demanda aux professeurs de préciser leurs besoins. Les professeurs avertirent : " L'auteur de cet avant-projet ne devra pas perdre de vue qu'une faculté des sciences est un atelier des...
  • Petit Potam, Christine Chagnoux - 1967
    Petit Potam, Christine Chagnoux - 1967 Chine de dernière minute avant la fermeture du vide-grenier. La fleur au bec, Petit Potam me tend les pognes. Copyright by Dargaud 1967, imprimé en Finlande par Sanomaprint Helsinki 1970, je décèle la trouvaille...
  • Avenue Robert Buron ou la métamorphose du regard
    Avenue Robert Buron, temps de chien et mémoire d'éléphant. Dans les années 80, on a rôdé par ici. En toutes saisons, à toute heure, sur tous les tons, sous tous les cieux, le jour à peine levé, la nuit qui tombe, la lumière de juin. D'un pas brouillon,...
  • 14 & 15 juin 2014 - 6ème Petit Bazar du Canal
    Au 18 canal Saint-Martin, empruntez le passage cocher. Entrez dans la cour. Au fond, la maison en briques rouges a été construite en 1903 par l'entrepreneur Jean-Marie Huchet pour monsieur Solleux, l'immeuble derrière vous l'a été en 1906 par l'entrepreneur...
  • La vie en ville - Palissade à Saint-Michel
    Place Saint-Michel. La palissade est en mouvement perpétuel. Avec des hauts et des bas. Parfois éteinte, comme délaissée. Souvent lumineuse, comme occupée. Cet espace public évoque les oeuvres de Raymond Hains et des Nouveaux Réalistes. Un pan s'abandonne...
  • La vie en ville - Motifs
    MOTIF n.m est le masculin substantivé (1370-1372) de l'ancien adjectif motif, motive (1314) lui-même emprunté au latin motivus "relatif au mouvement", de movere -> mouvoir "remuer, bouger, se déplacer", également employé au sens moral d'"exciter, émouvoir"....
  • Leggera 2014
    © Good morning
  • "J'ai fait une plantaison de sapin", rue de Nemours, 08.12.2013
    Après la plantaison, vint la fenaison... Hommage à ceux qui se jouent des mots comme de leur première culotte, ils folâtrent sans retenue dans la nomenclature. Compliment à ceux qui laissent leurs oreilles s'égarer et entendre, ils moissonnent de purs...
  • Rennes - Un marché de Noël, s'il vous plait
    Il nous plait, il nous plait. Mais on a nos préférés, c'est notre côté bégueule. Le meilleur du cru 2013 sélectionné par nos soins serait un modèle emberfilicoté, un modèle solidaire et un modèle réversible. Inventaire. Samedi 30 novembre et dimanche...