Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 12:17

2013-05-023

 

Vous m'en mettrez 2 mètres, c''est pour une petite robe d'été...


Dans les allées du Salon, les éditions Zulma affriandent la midinette bien que lectrice et l'attire vers son étal de couvertures plus raffinées les unes que les autres. Elle va succomber et dépenser son épargne écureuil dans le catalogue tout entier. Je veux ces livres.

 

Il ne faut pas juger un livre sur sa couverture ? Soit. Mais juger un homme sur son talent, c'est possible, non ?. Depuis 2006, le sujet de Sa Majesté qui régale le chaland s'appelle David Pearson. Brillant. Un génie dans son domaine. Ceux qui l'on rencontré disent qu'il est aimable, discret, irrévérencieux, énergique et drôle. Le gendre idéal pour belle-mère sensible au dessin et à la gentillesse.

 

009.JPG


 

David Pearson a commencé à dessiner des couvertures de livres pour les célèbres éditions Penguin. Révélation pour l'illustrateur, révélation pour son employeur. David Pearson excelle dans l'appréhension du livre, il développe un sens de la typographie et du motif aussi aiguisé qu'original. Subtil sans être filandreux, il signe chez l'éditeur anglais des couvertures qui feront date.

 

Son style ? Ni rétro, ni moderne, post-moderne peut-être, quelque chose comme une collusion entre deux mondes. David Pearson est un homme sobre : " Les meilleures couvertures de livres sont celles qui ne font qu'une seule chose. Elles ne cherchent pas à faire dix choses différentes. Elles inspirent confiance, proposent un but. Je ne veux pas dire qu''une couverture de livre doit être minimaliste. Il pourrait y avoir 1.000 articles sur la couverture, mais comme vous n'avez qu'un millième de seconde pour capturer l'esprit des gens, vous ne pouvez pas le faire si trop d'idées inondent l'image. Vous devez être très pur et très simple et direct."

 

Les éditions Zulma lui font une confiance aveugle. David Pearson livre des graphismes chaque fois renouvelés, une sorte de supplément d'âme au roman et à la littérature. Une couverture de David Pearson, c'est une promesse.

 

 

  " Je ne sais pas ce que me réserve l'avenir. Cette industrie change si vite. J'espère que je serai assez souple pour évoluer avec. Sinon, je suis un bon laveur de vitres". Pourvu que ce mariage des lettres et du graphisme dure longtemps, pourvu que la technologie n'ait jamais la peau de cet homme-là, nos vitres n'ont vraiment pas besoin de lui. La littérature en revanche...

 

 

2013-05-024.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Christele Fournier - dans Illustres Illustrateurs
commenter cet article

commentaires

élisa 25/05/2013 21:16


Voilà une chouette idée d'article comme tu es la seule à en avoir. L'oeil affuté et les mots justes. C'est pour ça qu'on aime le blog d'endo, Merci !

BrightEyedMum 25/05/2013 09:25


J'ai déjà croisé ces "imprimés" et effectivement, ils seraient tentants aussi en version textile ! Voilà une éventuelle reconversion s'il se sent souple !

L'édito d'Endo

Jusqu'en 2009, Endo a été une marque polonaise de vêtements pour enfants, une boutique en centre-ville de Rennes, une boutique en ligne avec un .com, une expérience de "commerce autrement", un lieu de diffusion et de soutien à la création artisanale locale, un espace d'expositions, un faiseur de petits événements et de grandes rencontres.

 

Tout ça à la fois, qui se raconte depuis septembre 2005 sur ce blog.  

 

Même pas mort, ce blog continue à regarder autour de soi le beau, l'insolite, le poétique, l'énervant, voire plus.


           Christèle Fournier

           endo.fr@free.fr

 

 

 

 

  J'ai rebondi là... 

goodmorning-logo-nov2011

Tout Frais...

  • 10 ans, c'est vieux pour un blog
    1045 posts. 1046 avec celui-ci. Le 1er billet - en 2005 - commençait par "Le beau est la forme de l'amour". C'était la devise d'Endo, empruntée au poète Norwid. Le début d'une simple histoire de boutique rue Vasselot à Rennes puis rue Poullain-Duparc,...
  • L'Hospitalité Pasteur
    En 1886, lorsque Le Bastard passa commande d'une faculté, Martenot demanda aux professeurs de préciser leurs besoins. Les professeurs avertirent : " L'auteur de cet avant-projet ne devra pas perdre de vue qu'une faculté des sciences est un atelier des...
  • Petit Potam, Christine Chagnoux - 1967
    Petit Potam, Christine Chagnoux - 1967 Chine de dernière minute avant la fermeture du vide-grenier. La fleur au bec, Petit Potam me tend les pognes. Copyright by Dargaud 1967, imprimé en Finlande par Sanomaprint Helsinki 1970, je décèle la trouvaille...
  • Avenue Robert Buron ou la métamorphose du regard
    Avenue Robert Buron, temps de chien et mémoire d'éléphant. Dans les années 80, on a rôdé par ici. En toutes saisons, à toute heure, sur tous les tons, sous tous les cieux, le jour à peine levé, la nuit qui tombe, la lumière de juin. D'un pas brouillon,...
  • 14 & 15 juin 2014 - 6ème Petit Bazar du Canal
    Au 18 canal Saint-Martin, empruntez le passage cocher. Entrez dans la cour. Au fond, la maison en briques rouges a été construite en 1903 par l'entrepreneur Jean-Marie Huchet pour monsieur Solleux, l'immeuble derrière vous l'a été en 1906 par l'entrepreneur...
  • La vie en ville - Palissade à Saint-Michel
    Place Saint-Michel. La palissade est en mouvement perpétuel. Avec des hauts et des bas. Parfois éteinte, comme délaissée. Souvent lumineuse, comme occupée. Cet espace public évoque les oeuvres de Raymond Hains et des Nouveaux Réalistes. Un pan s'abandonne...
  • La vie en ville - Motifs
    MOTIF n.m est le masculin substantivé (1370-1372) de l'ancien adjectif motif, motive (1314) lui-même emprunté au latin motivus "relatif au mouvement", de movere -> mouvoir "remuer, bouger, se déplacer", également employé au sens moral d'"exciter, émouvoir"....
  • Leggera 2014
    © Good morning
  • "J'ai fait une plantaison de sapin", rue de Nemours, 08.12.2013
    Après la plantaison, vint la fenaison... Hommage à ceux qui se jouent des mots comme de leur première culotte, ils folâtrent sans retenue dans la nomenclature. Compliment à ceux qui laissent leurs oreilles s'égarer et entendre, ils moissonnent de purs...
  • Rennes - Un marché de Noël, s'il vous plait
    Il nous plait, il nous plait. Mais on a nos préférés, c'est notre côté bégueule. Le meilleur du cru 2013 sélectionné par nos soins serait un modèle emberfilicoté, un modèle solidaire et un modèle réversible. Inventaire. Samedi 30 novembre et dimanche...