Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 16:14
Surprise de juillet dans ma boite à lettres électronique ce matin : une enquête sur les soldes, émanant de la CCI d'Ille-et-Vilaine. A priori tout ce qu'il y a de plus normal. Disciplinée et convaincue que si je n'y réponds pas, ma voix ne se fera pas entendre, je m'y colle. Tout ce qu'il y a de plus normal. C'était oublier qu'un train peut en cacher un autre. Les deux dernières questions m'ont sérieusement chatouillée. D'autant plus qu'à part les ignorer complètement, elles ne pouvaient ne laisser aucune échappatoire :

Pour terminer, nous allons parler de l'ouverture des commerces les jours fériés et les dimanches.

Concernant les jours fériés en 2009, quelles dates proposeriez-vous pour l'ouverture des commerces ?
Classez les dates par ordre de préférence (1 = date préférée...)

Concernant les dimanches en 2008 et 2009, souhaitez-vous être ouverts ...?
le 1er dimanche avant Noël les 2 dimanches avant Noël les 3 dimanches avant Noël
le 1er dimanche des soldes d'hiver le 1er dimanche des soldes d'été


Je les ignorées. Enfin... pas complètement :

Bonjour,

Dans le cadre de votre enquête sur les soldes d'été, vous nous questionnez également sur les ouvertures les jours fériés et les dimanches. Je regrette que, contrairement aux précédentes, ces questions soient fermées et ne permettent aucun commentaire. Merci de bien vouloir transmettre ce message et l'ajouter à mes réponses.

Personnellement, je suis très défavorable à cette déreglementation et à toute dérogation. Je pense que dans ce domaine, la ville de Rennes maintient un cap que la CCI doit respecter. Le commerce indépendant ne survivra pas parce qu'il ouvrira plus longtemps et plus souvent. Il existera parce qu'il est accueillant, inventif, intelligent et différent. C'est cette différence qu'il faut cultiver et encourager. C'est autant de notre responsabilité que de celle des chambres
consulaires et des collectivités locales. En ouvrant le dimanche et les jours fériés, on choisit l'uniformisation, on accepte de se conformer aux comportements de la grande distribution. Comparons cette question à celle des soldes et à la notion de prix juste. Les grandes enseignes et les franchises sont entrées dans un tel système de remises, promos, soldes délirants que les clients attendent ces périodes pour acheter. Parce que la notion de prix juste n'a plus de sens. faut-il reproduire ce schéma ? La fréquentation de ma boutique avant les soldes est régulière et stable. Chez bip, en revanche, le magasin est déserté 3 semaines avant les soldes (de source sûre !). Si Endo est ouvert le dimanche, que se passera-t-il le reste de la semaine...? SI je n'ouvre pas le dimanche, mes clients n'iront pas pour autant acheter leurs doudous ou les vêtements de leurs enfants chez Leclerc. L'offre n'y est pas tout simplement pas la même.

Pourquoi le commerce vivrait-il sur un rythme différent du reste de la société ? Lorsque le repos hebdomadaire a été mis en place et voté au début du vingtième siècle, ce n'était pas pour des raisons religieuses. C'était pour des raisons sociales et sanitaires, dont il serait bon de se souvenir. Il est important, je crois, d'adopter une attitude commune et d'être ensemble - en société - au moins un jour par semaine.

Cordialement,
Christèle Fournier
Boutique Endo



J'aurais pu ajouter qu'à l'heure où le pouvoir/vouloir d'achat est en question, il semble contradictoire d'inciter à plus de consommation... Ma copine M. dit souvent que nous vivons une époque baroque. Elle veut sans doute dire paradoxale.


Partager cet article

Repost 0
Published by Christèle Fournier - dans Je le dis... ça m'chiffonne !
commenter cet article

commentaires

Christèle 28/07/2008 09:52

D'arrière-garde ??? Au contraire, je crois que nous avons un temps d'avance. Car lorsque le tout-consommation-je-consomme-donc-je-suis aura montré ses limites et nous aura tous envoyés dans le mur, notre posture d'aujourd'hui prendra son sens. Tenir bon et ne pas déroger, en attendant que l'expérimentation se fasse. Ou pas. Rester des points de résistance. Eh, bonjour aux montagnes ! Bon été et bises.

Emmanuelle 26/07/2008 09:17

Tout à fait d'accord avec toi Christèle. Mais comme je crains que ce ne soit pas dans l'air du temps, je vais essayer de souffler aussi dans l'autre sens pour conserver, au-delà du dimanche, des lieux de lèche-vitrine qui en valent le coup : les centre-ville… flâneries, rencontres, terrasses de café, découverte de boutiques hétéroclites-cosmopolites-éclectiques-etc, papotage avec la sympathique marchande, et j'en passe ! Certains diront que c'est tout à fait ce qu'offre les galeries marchandes… Ah bon ? Un ersatz plutôt…Et les centre-ville, même lorsque les magasins sont fermés le dimanche, c'est agréable de s'y promener avec famille et/ou amis !Mais bon, je dois être d'arrière-garde, limite réac :)Bonnes vacances !

Christèle 22/07/2008 15:47

Je savais que je pouvais compter sur ton approbation... mais maintenant, ouste, en vacances ! ET profite, parce qu'on n'est pas loin du 24/24, et finis les congés ! Le boulot, le boulot, rien que le boulot...

framboise 22/07/2008 14:28

Vacances ou pas, bien vu copine et 100% ok avec toi!!! A un moment donné, les limites doivent être posées.

L'édito d'Endo

Jusqu'en 2009, Endo a été une marque polonaise de vêtements pour enfants, une boutique en centre-ville de Rennes, une boutique en ligne avec un .com, une expérience de "commerce autrement", un lieu de diffusion et de soutien à la création artisanale locale, un espace d'expositions, un faiseur de petits événements et de grandes rencontres.

 

Tout ça à la fois, qui se raconte depuis septembre 2005 sur ce blog.  

 

Même pas mort, ce blog continue à regarder autour de soi le beau, l'insolite, le poétique, l'énervant, voire plus.


           Christèle Fournier

           endo.fr@free.fr

 

 

 

 

  J'ai rebondi là... 

goodmorning-logo-nov2011

Tout Frais...

  • 10 ans, c'est vieux pour un blog
    1045 posts. 1046 avec celui-ci. Le 1er billet - en 2005 - commençait par "Le beau est la forme de l'amour". C'était la devise d'Endo, empruntée au poète Norwid. Le début d'une simple histoire de boutique rue Vasselot à Rennes puis rue Poullain-Duparc,...
  • L'Hospitalité Pasteur
    En 1886, lorsque Le Bastard passa commande d'une faculté, Martenot demanda aux professeurs de préciser leurs besoins. Les professeurs avertirent : " L'auteur de cet avant-projet ne devra pas perdre de vue qu'une faculté des sciences est un atelier des...
  • Petit Potam, Christine Chagnoux - 1967
    Petit Potam, Christine Chagnoux - 1967 Chine de dernière minute avant la fermeture du vide-grenier. La fleur au bec, Petit Potam me tend les pognes. Copyright by Dargaud 1967, imprimé en Finlande par Sanomaprint Helsinki 1970, je décèle la trouvaille...
  • Avenue Robert Buron ou la métamorphose du regard
    Avenue Robert Buron, temps de chien et mémoire d'éléphant. Dans les années 80, on a rôdé par ici. En toutes saisons, à toute heure, sur tous les tons, sous tous les cieux, le jour à peine levé, la nuit qui tombe, la lumière de juin. D'un pas brouillon,...
  • 14 & 15 juin 2014 - 6ème Petit Bazar du Canal
    Au 18 canal Saint-Martin, empruntez le passage cocher. Entrez dans la cour. Au fond, la maison en briques rouges a été construite en 1903 par l'entrepreneur Jean-Marie Huchet pour monsieur Solleux, l'immeuble derrière vous l'a été en 1906 par l'entrepreneur...
  • La vie en ville - Palissade à Saint-Michel
    Place Saint-Michel. La palissade est en mouvement perpétuel. Avec des hauts et des bas. Parfois éteinte, comme délaissée. Souvent lumineuse, comme occupée. Cet espace public évoque les oeuvres de Raymond Hains et des Nouveaux Réalistes. Un pan s'abandonne...
  • La vie en ville - Motifs
    MOTIF n.m est le masculin substantivé (1370-1372) de l'ancien adjectif motif, motive (1314) lui-même emprunté au latin motivus "relatif au mouvement", de movere -> mouvoir "remuer, bouger, se déplacer", également employé au sens moral d'"exciter, émouvoir"....
  • Leggera 2014
    © Good morning
  • "J'ai fait une plantaison de sapin", rue de Nemours, 08.12.2013
    Après la plantaison, vint la fenaison... Hommage à ceux qui se jouent des mots comme de leur première culotte, ils folâtrent sans retenue dans la nomenclature. Compliment à ceux qui laissent leurs oreilles s'égarer et entendre, ils moissonnent de purs...
  • Rennes - Un marché de Noël, s'il vous plait
    Il nous plait, il nous plait. Mais on a nos préférés, c'est notre côté bégueule. Le meilleur du cru 2013 sélectionné par nos soins serait un modèle emberfilicoté, un modèle solidaire et un modèle réversible. Inventaire. Samedi 30 novembre et dimanche...